Abd al Malik


Abd al Malik est né à Paris d'un père haut fonctionnaire congolais. Entre 1977 et 1981, il vit avec sa famille à Brazzaville. À son retour en France, il grandit dans une cité HLM du quartier du Neuhof à Strasbourg. Après le divorce de ses parents, c'est sa mère seule qui l'élève avec ses six frères et sœurs. Il chantait à l'église comme enfant de chœur et a toujours été croyant. Grâce notamment à une enseignante qui l'oriente vers le collège privé Sainte-Anne à Strasbourg, il poursuit ses études. Il est entrainé très jeune dans la délinquance (vol à la tire et vente de drogue). La vue d'amis morts de surdose l'ayant beaucoup marqué, il se retire de la délinquance et se plonge dans la lecture pour une autre confrontation avec la mort. Sa victoire sur la dyslexie a changé pour lui le rapport au monde et à l'écriture. Il est admis au lycée Notre-Dame des Mineurs, puis intègre l'Université Marc Bloch dans un double cursus philosophie et lettres classiques.

Il fonde à cette époque, avec son frère aîné Bilal et son cousin Aissa, le groupe de rap N.A.P.. Abd al Malik choisit son nom de scène en référence à son propre nom de naissance. En effet, son prénom « Régis », qui signifie « roi » en latin, se dit « Malik » en arabe.

Il se marie en 1998 avec la chanteuse Wallen, avec laquelle il a un garçon en 2001. Il devient en 1999 disciple du maître spirituel marocain Sidi Hamza al Qâdiri Boutchichi3.

En 2011, il soutient officiellement le chef indigène brésilien Raoni dans sa lutte contre le barrage de Belo Monte.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Abd_al_Malik_%28chanteur%29